L'évolution de l'éclairage

Toujours dans une recherche d'améliorer l'éclairage, la lampe à huile ne cesse de se transformer au fil des inventions. Vers 1782, le suisse Argand remplace la mèche plate ou roulée par une mèche roulée par une mèche cylindrique que l'air traverse mieux, ce qui active sa combustion sur toutes les faces. Le français Quinquet reprend cette invention en son nom.

Puis apparaissent les lampes à tringle ou de bureau, la lampe Carcel, la lampe à modérateur, toujours plus perfectionnées. Les bougies aussi s'améliorent lorsque le chimiste Cheveul découvre la stéarine qui éclaire mieux sans odeur. L'intensité de la lumière augmente en placant la bougie devant un miroir ou une plaque de métal poli qui joue le role de réflecteur.

Le XIX ème siècle c'est l'essor de nouveaux types d'éclairages domestiques : la lampe à pétrole, puis la lampe à gaz à la fin du siècle. L'éclairage public fait un bond considérable. En 1832, Paris voit les lampadaires de ses boulevards et ses réverbères éclairés au gaz.

Extrait du Grand Livre des Abat-jour - 1996

 

8 commentaires

  • eOlkjQrMSRfYpT

    xdCwPOoSLAn
  • uoSjpCtkJVrEwBaK

    vdgahMzFkGxYnuAP
  • fRAYMqorWeyl

    OiWzbvjg

Laisser un commentaire